12-Récroation

07/01/2006

Salut les cops,

ce soir j'ai à nouveau sorti mes instruments de scrutation céleste en vain.
Le Soleil, à peine couché, c'est fait paternellement border d'une douillette couverture nuageuse.
De quoi il se mêle ce Murphy? Le Soleil est assez grand pour se débrouiller tout seul diantre!

Tant pis, les télescopes sont en stand-by près de la terrasse et je reste à l'affût d'une éventuelle éclaircie.
Cela s'est bien passé hier alors pourquoi pas cette nuit?
Entre-temps je prends ma plume (mon clavier maintenant) pour vous conter ma récréation nocturne d'il y a 24 heures déjà.

Trop content de découvrir un ciel nickel vers 2 heures du mat, toute idée d'aller me coucher me paraissait incongrue et à la vitesse que les écoliers sortent de leur classe, tout le matos était sur la terrasse.
Je prends le risque d'installer tout sur le toit (les nuages sont souvent attirés par ce manège).
Des regards anxieux...non, tout va bien, cela reste dégagé.

YIHAAA! On va jouer ce soir, c'est la récré!

C'est quoi qu'on fait comme jeu? C'lui qu'est l'dernier ka perdu-heu!
OK, Vasimir avec sa tronche de premier de classe et fort de sa calculatrice couine sur Rigel, sa deuxième étoile d'alignement. Je pointe Igor de même.
Le premier arrivé sur Régulus a gagné!
(tout un chipot pour sélectionner le coeur du lion sur le goto...)

Prêt? 1 2 3 Partez!
Le crouiiiiiiii de Vasimir mue en RrrRRiaaarrrRRRAAHhhiiiaHHHhhh tandis que je braque Igor plein SE, chercheur humpf yes, oculaire bingo top chrono!
Le goto achève son ajustement trop tard, 1-0 pour Igor!

Saturne: 2-0, Praesepe: 2-1; Sirius: 2-2; Capella: 2-3 Stoooop!
Avec Capella presqu'au Zénith j'ai cafouillé avec le contre-poids et les pieds, démisenstationné, désaligné le chercheur, non on arrête ce jeu stupide.
Oui Vasimir, t'as gagné t'es content?

Passons à un autre jeu, quelque chose de plus intelligent: "suis mon regard"
Je lance la "visite guidée" du goto et essaie de trouver les objets avec le 150/1400.
Bon, ceux que je trouve les doigts dans le nez je les laisse.
Il y en a d'autres que je connais très bien mais sous un autre nom: ma libellule par exemple se nomme Caldwell 13, pfff, vais devoir me faire un dico meade-français.
Mais il y en a pas mal que je ne situe pas facilement voire pas du tout.
M34 dans Persée (ça fait longtemps), les trois du Cocher M36, 37 et 38, puis M35 des Gémeaux (ah oui, je l'avais repéré celui-là quand je rôdais dans les parages d'Alhena) et un tout nouveau pour moi M41 près de Sirius.
Bien, fort bien!
Cela m'aide à trouver le cheminement. Je lorgne le long du court tuyau et mémorise la zone visée (un red dot me serait fort utile, prochain achat?) Transposition vers Igor, puis à coups de chercheur et de scrutations dans le champ quasi 3° de Vasimir la récompense m'attend: la vue à travers un 150 par rapport au 70, hé, normal.

Tiens, fini le jeu et la récré? En train d'étudier là? Ben oui et non: apprendre en jouant, c'est la meilleure école!
4 heures, l'heure de la collation.
[en apparté] Oui GG: collation, pas collimation (obsédé va!) [/en apparté]

Je descends et me fait chauffer des gaufres au sucre et chocolat (foutue lumière du micro-ondes) Miam, avec une bonne tasse de café désinfecté au cognac.
Je déguste puis soudain TILT! Une idée!
AAAHHH non, pas moi, pas ça, quelle hérésie!
Trop tard, je l'ai évoquée, je vous dois donc une confession et implore votre pardon ou du moins votre indulgence:

<span style="font-size:8pt;line-height:100%]"...et si je scotchais comme ça par hasard en catimini un pointeur laser vert sur Vasimir, hop en 1 2 3 il braque un des 1400 objets de l'autostar, plus même si je le branche au PC. Suffit de suivre le faisceau avec Igor et zou!..."[/color]

Non, non, non et non! Un viseur point rouge et c'est tout!
Le viseur pour l'ETX n'est pas un luxe en soi mais faut pas exagérer avec le GOTO pour faignants.

Fin de la collation et de l'intense réflection groto-esque, je remonte sur le toit et emmène Biniou, la reine des bal(l)ades sans cercles ni calculatrice.
Comme il se fait tard et qu'il va être tôt je l'utilise sans chaise, hop debout comme tout le monde.
On épie le flirt de Saturne et Praesepe.
Je me félicite (c'est gai de se féliciter soi-même, de se donner des petites tapes amicales dans le dos, cela devient certes plus ridicule quand on se serre la main...euh, où en étais-je?)
Donc j'apprécie les qualités respectives de mes trois compagnons de nuit.

Presque 3° de champ pour l'ETX (avec oculaire 25mm) à l'instar du 20X90, mais pour le même champ le bino grossit 20x au lieu du maigre 14x de la lunette courte.
Les grands capteurs de photons qui inondent les deux yeux donnent une image resplendissante.
Je laisse les jumelles pour zoomer sur chacun des partenaires.
Grossissement à 42x et Saturne commence à devenir intéressante avec le petit tuyau, M44 oui, pas mal.. Mais quand je passe au 150/1400 là ça explose en feu d'artifice et Saturne quant-à elle...bon, vous savez.

Après ce petit intermezzo comparatif j'arrête enfin de me congratuler et m'allume une cigarette d'autosatisfaction.

Voilà qu'il est 5 heures et demi passé.
Orion disparaît derrière l'horizon Ouest, le Cocher glisse vers le Nord.
La brume se montre de moins en moins diaphane.
La Grande Ourse est à son apogée, du timon vers Arcturus mon regard part vers Spica.
Cela fait longtemps! L'année passée Jupiter était dans le coin.
Maintenant à son lever je vois la géante à la tache rouge nettement plus basse et décalée vers l'Est.
Belle démonstration du terme "planète": astre errant.

Et je laisse mon regard errer sur l'horizon de la ville.
Tiens? Cette belle étincelante là-bas au NE? C'est qui ça? Serait-ce...serait-ce...Elle?
Je pointe Vasimir dessus et lui demande qui c'est, après tout c'est lui le premier de classe.
Il réfléchit, calcule...cherche...et donne la réponse que j'espérais: Véga!
OOOUUUAAAAIIIIS!
Ma belle Suzanne, bisous bisous, tu es revenue dire bonjour ma belle brillante d'été!
Et ça malgré le froid! Et ton copain Deneb est là aussi!
Je préfère voir votre lever que votre coucher.
Aaaah , bonne année et n'oubliez pas de transmettre mes meilleurs voeux à Altaïr!
A la prochaine!

Heureux de ma récréation, je rentre mes instruments et vais me coucher, le coeur en fête.

Patte.

PS: j'ai rêvé de cette infâme idée de laser, serait-ce devenu un fantasme?
J'espère bien: on ne réalise pas ses fantasmes!

RePS: vu la longueur du texte vous aurez compris que les éclaircies n'étaient pas de la partie cette nuit-ci.


05/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres