Le Nightbox 203

Salutàtoutétous!

C'est non sans fierté que je vous présente "Gaspard le petit castard (de la nuit)".

Dans la lignée du Nightbox 305, voici la version voyage avion avec un 200/1000.



Caractéristiques

- 203 F/d 5
- dimensions: 20x35x42
- poids: minimum 7,5 kg, avec accessoires et oculaires:12 kg
- secondaire à 2 positions pour utilisation tête bino sans barlow
- tourillons asymétriques, glissement alu/teflon
- glissement fibre de verre polyester/teflon pour l'azimut
- collimation classique tirantes/poussantes + bloquantes
- montage sans outils

Présentation et montage

Deux sangles maintiennent la boîte fermée. Elles sont reliées par une poignée (faite à partir d'une sangle) et maintenue en place par une tapette dépoignétisée. Celle-ci, ainsi qu'une plaquette en CTP, serviront pour isoler la face avant et arrière de la caisse du primaire.

Les haches sont également serrés par les sangles de transport.
(voir photo en haut à gauche)

L'ouverture en images:



Le couvercle servira comme rocker avec le guidon de course.
Celui-ci enlevé, on libère les éléments: le couvercle de la boîte à oculaires et la double barre de stabilisation de haches, la cage du secondaire qui se coince par système baïonnette et finalement la boîte à oculaires.

La cage du secondaire est fixée à la botte, qui sera placée sur la caisse du primaire et maintenue en place par les vis qui serrent les haches.
Une fois fait, la tapette et la fine plaquette prennent place par glissement entre la botte et les vis.




Les accessoires de montage sont rassemblés dans un petit sac et logés dans un coin libre du coffret pendant le transport. Idem pour le viseur point rouge, son support et l'adaptateur 31,75.
Fixation des 4 patins teflon sur le rocker et voilà le dob monté.




La boîte à oculaires trouve sa place à portée de main sur le siège-sac-à-dos et l'espace ainsi libéré de la caisse du primaire peut servir pour poser atlas, lampe, bloc-notes etc...



A charge "normale", le dob est toujours bien équilibré.
Avec la cage secondaire bien lestée: tête bino, chercheur 9x50, viseur point rouge, il y a des problèmes d'équilibrage pour des visées en dessous de 25° et au dessus de 70°.
Pour y remédier, un élastique suffit.
Celui-ci est tendu précisément par un taquet mobile (la pièce blanche, la première personne qui devine d'où elle provient recevra un cadeau!)

La collimation ne bouge quasiment pas d'un montage à l'autre.
Pour la faciliter, une des trois vis (primaire comme secondaire) est placée dans l'axe du PO.
La collimation devient tellement logique que même les synapses de la cervelle oligo-neuronale d'un homme du foot et du sexe parviendraient à s'en souvenir: "il faut tirer au but"

Commentaires

Il n'est pas facile de "strockiser" un 200/1000: comme le primaire ne pèse pas grand-chose, le centre de gravité se trouve assez haut.
En outre la focale courte oblige de construire en hauteur pour avoir une position d'observation confortable.

Etant passé par des prototypes farfelus et qui pêchaient par manque de stabilité, je m'étais tourné vers un concept plus "classique" avec le dob à l'ancienne.
Original, joli, efficace...de quoi être satisfait? Pas entièrement: il n'est pas pratique pour le montage et surtout pour le transport.
Comme j'envisage scruter les cieux plus au Sud, il me fallait du compact et solide.
Fort de l'expérience acquise avec le 305, j'en ai grosso modo repris les idées générales.

"de toutes les manières, c'est la boîte que je préfère"

Les dimensions sont choisies pour bagage à main en avion.
- largueur 35cm: vaut mieux un empattement aussi grand que possible.
- hauteur 20cm: j'aurai pu faire plus bas, cependant comme la focale est courte, il est préférable d'avoir une structure rigide la plus haute possible. Deux avantages: le secondaire peut rester en poste fixe (contrairement au 305) et je pourrai mettre tête bino et superview 30mm en hauteur ce qui prend moins de place.
- longueur 42cm: elle est dictée par la taille des haches et en même temps par l'emplacement pour les oculaires.

La courbure des haches asymétriques est plus importante que sur le 305 parce que les différences de charge sont proportionnellement plus grandes.
Tellement même que dans certains cas, il me faut équilibrer l'ensemble.
Pour cela l'élastique et le taquet mobile offre une excellente solution.

Petit et trapu, ce dob est très stable, même par grand vent.
Une tape sur le PO à 100x est amortie en 2 secondes.
Les glissements sont doux mais fermes, l'utilisation d'un tissu fibre de verre 280g/polyester stratifié pour le rocker s'avère très efficace.

La faible hauteur du PO posera problème aux personnes de grande taille, surtout en position pour utilisation de tête bino sans barlow.
(des fois je suis très content d'être petit)

Question poids, avec tous les accessoires cela devient lourd (12kg).
Mais en les rangeant à part (d'où aussi l'utilité du siège-sac-à-dos) j'arrive au poids du tube d'origine (7,5kg). Cela dans un petit volume, le transport devient très facile.



Le montage et la collimation se font en moins de 10 minutes.

En sacrifiant la place pour la boîte à oculaires, le concept pourra sans grandes modifications s'appliquer à un 250.

Enfin bref: je suis très, mais alors très content du résultat!

Patte.

 



13/02/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres