Outils de collimation, là c'est bon!


Hallo les amis des optiques alignées!
 
Le principe: première étape à l'œilleton/cheshire pour positionner le secondaire. Une fois celui-ci farpaitement mis, c'est éventuellement au laser que le primaire rejoint une bonne position.

Voici l'œilleton:

on remarque une rondelle de fraiseuse dremellienne, avec son beau petit trou, une rondelle large brillante, un boitier, de quoi griffer.





Le proto pour instrument à 3 pattes d'araignée est fait avec une boite pullucule, le définitif pour 4 branches à partir du corps d'un Meade MA 4mm, dont la partie dite optique est retirée.
J'avais essayé avec un réticule mais il faut le placer fort loin pour que l'œil s'adapte.
La rondelle griffée ne pose pas ce problème et rempli un rôle cheshirien.

La fenêtre augmente la visibilité, qui devient encore meilleure après une couche de peinture blanche à l'intérieur de l'œilleton (sauf la rondelle brillante)



Voici en photos une idée de ce que ça donne.
Photos prises avec l'objectif de l'APN placé environ ou on met sa pupille.
(je sais, le primaire n'est pas très propre et il manque un morceau au secondaire...)

Au commencement, rien n'est aligné, tout est dans un état lamentââââble:



En tournant l'œilleton de sorte que la croix soit // aux branches, les chaos est moindre:



Le secondaire est réglé quand la croix et les branches ne forment qu'un:



On voit ici au dessus que l'œillet n'est pas centré, ce sera fait en réglant le primaire:



Et l'ordre règne!

Cette dernière étape peut être facilitée de nuit avec un deuxième outil, le laser.
Première version:
A ce stade, le secondaire est bien orienté, un laser bien collimaté dans un PO sans jeu devrait mettre le rayon en plein dans l'œillet du primaire.
Comme mon PO a du jeu, je suis obligé de jouer sur les vis de maintient des oculaires pour centrer mon laser. Pas grave, comme le secondaire est bien mis grâce au chessire, je sais qu'ainsi, je peux passer à l'étape suivante, le réglage du primaire.




Le tube est ouvert, pas besoin donc d'un laser avec mire de retour (plus difficile à construire et donne plus de porte-à-faux, très embêtant avec un PO qui a un certain jeu).
Suffit donc de jouer sur les vis du primaire pour renvoyer le faisceau afin qu'il se superpose sur le secondaire avec celui qui sort du PO.

Un dernier contrôle avec l'œilleton (normalement ça tombe pile poil) et en route vers la Polaire!

Un mot sur la construction du laser.
Vous avez peut-être remarqué qu'il est complètement de travers dans son tube: hé oui, ces petits stylos à 6 roros ne sont pas conçus pour pointer exactement dans leur axe.
En premier lieu j'ai pris un tube de sédergine, enfoncé dans un tube qui contenait des petites meules de mon dremel. (le tout s'emboîte parfaitement dans la jupe)

Un trou au milieu pour passer le laser et fixation en vissant la tête interchangeable (il y a des têtes fantaisie, ici celle avec un simple trou)




Ensuite le travail délicat. J'ai contrôlé en le tournant sur lui même comment devait être incliné le stylo afin de viser droit.
Une fois fait, de la pâte polyester dans le tube, prévoir du jeu pour le stylo avant prise complète de la pâte.
Puis 3 trous à 120° pour y passer des vis de réglage fin.



Le bouton ON/OFF a prélavablement été bloqué sur ON, maintenant, pour allumer et éteindre il suffit de visser/dévisser le couvercle des batteries.

Une petite rondelle caoutchouc empêche l'allumage intempestif.



Voilà, peut-être pas évident à fabriquer si on n'a pas la chance de tomber sur des tubes au bon diamètre etc...mais l'idée est simple et bonne (si c'est moi qui le dit) et j'espère qu'elle servira!

La première version a hérité d'une jupe supplémentaire.
Une couche de résine polyester a été appliquée et poncée afin que le collimateur entre parfaitement et sans jeu dans le PO



Une vis de collimation du collimateur est sortante (butée de sécurité), les autres sont accessibles sous le caoutchouc (qui est là pour faire pro)



Fort utile la nuit sur le terrain ce laser.
Evidemment c'est grâce au tube ouvert que le laser est construit de façon fort simple: pas besoin de mire de retour, on regarde le reflet sur le secondaire.
Mais de toute façon, je préfère régler le secondaire à l'œilleton: même si mon laser est bien collimaté, le jeu (pas énorme) sur le PO ne m'inspire pas confiance.
Pour la seconde étape par contre padebwèm.
Récemment, sur mon forum préféré, j'ai pu lire des choses à propos de la collimation laser+barlow dont je n'avais pas soupçonné l'existence.
Effectivement, ça marche fort bien et j'ai "sacrifié" un filtre lunaire vert (bêêêrk) à cet effet.

C'est simple et efficace!
Des infos en pdf ici:

http://www.cameraconcepts.com/barlowed%20laser%20collimation.pdf

http://strock.pi.r2.3.14159.free.fr/...ollimation.pdf


Patte.

 








20/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres